Afin de prendre avec soi son vélo, lors des déplacements avec un véhicule, la solution la plus ergonomique consiste en l’installation d’un porte-vélo. Ce dernier s’accroche généralement à l’arrière, car c’est l’endroit qui permet de supporter au mieux les poids les plus lourds. De plus, cette position n’entraînera aucune gêne pour la visibilité ou encore pour le stationnement. Toutefois, ce dernier pourrait entraver la visibilité des feux arrière. Par conséquent, pour éviter une circulation nocturne dangereuse, il est recommandé d’ajouter des feux de recul à votre porte vélo. Retrouvez, dans cet article, les étapes composant le processus de branchement de ses feux.

Le choix du branchement pour les feux de recul d’un porte vélo

Que ce soit un porte vélo remorque ou un porte vélo pour camping-car, un faisceau d’attelage est indispensable pour le branchement de feux de recul sur ce dernier. Pour ce faire, il faudra commencer par le choix d’une prise. Il est possible de recourir à celles ayant 7 broches. Elle est très utilisée pour les portes-vélos ainsi que les remorques pour l’allumage :

  • Des clignotants ;
  • des feux de position ;
  • D’antibrouillard arrière ;
  • Des feux de stop.

Ou, il y a celle ayant 13 broches qui présente des caractéristiques similaires à la précédente, mais elle est plus conseillée pour les besoins continus en alimentation électrique, tels que le branchement d’un appareil électroménager dans une caravane. Ensuite, il faudra s’attarder sur le choix du mode de branchement. Ce dernier dépendra principalement de l’âge du véhicule. S’il est ancien, le branchement se fera au niveau des feux arrière pour en piquer le courant, et dans le cas des véhicules modernes, il faudra se renseigner auprès du constructeur. En effet, un endroit spécifique est prévu à cet effet. Il faut savoir que cette spécification pour le mode de branchement est nécessaire, car pour les voitures récentes, les câbles sont généralement multiplexés. De ce fait, leur coupure pourrait entraîner un dysfonctionnement. En effet, il ne sert pas uniquement pour le transport de courant, mais également pour la transmission de l’information.

Le processus de connexion de la prise des feux de recul à un porte vélo

La première étape consistera à démonter les différents composants qui pourraient obstruer le passage du faisceau d’attelage. Pour ce faire, il faudra enlever le pare-chocs ainsi que les garnitures se trouvant dans le coffre. Ensuite, vous pourrez introduire les fils à travers le passe-câbles. Ce dernier pourrait éventuellement être couvert par un opercule.

Finaliser cette étape par un dégagement du raccordement. Pour ce faire, il faudra enlever les feux arrière dans le cas des vieilles voitures. Pour pouvoir ensuite débrancher les prises, mais dans le cas des voitures modernes, dont les câbles sont multiplexés, il sera nécessaire de procéder à l’installation d’un relais en démontant les habillages.

La seconde étape consistera à établir la connexion pour la prise de l’attelage. Pour ce faire, commencez par le passage du faisceau en dessous du véhicule et introduisez-le par l’ouverture située à proximité de la boule d’attelage. Ensuite, il faudra établir la connexion entre la prise et les différents fils. Remettez, par la suite, la prise en la vissant au support et pour éviter tout risque d’oxydation, il est recommandé de le protéger grâce à de la graisse en silicone.

Enfin, la dernière étape consiste à brancher la masse au châssis.

Brancher les feux de recul à un porte vélo

La finalisation se fait à partir du branchement. Ce dernier dépendra de l’ancienneté du véhicule. En effet, pour les plus vieux, il faudra repérer les prises qui alimentent les feux arrière et venir, par la suite, établir une connexion entre elles et le faisceau. Pour les véhicules modernes, il faudra s’équiper d’un boîtier multiplexage. Ensuite, il faudra introduire les fils jusqu’à l’avant de la voiture. Pour pouvoir, par la suite, le connecter à la boîte à fusibles.

Ajoutez votre commentaire